Les mariages des DeMai

On va faire comme si DeMai était mon vrai nom de famille  et en échange, je vais vous raconter quelques mariages comme on les fait chez moi.

On nous dit souvent que notre mariage est original. A vrai dire, je crois que les mariages, avec robes de couturier – ou presque -, traiteur et grandes pompes pour les « petites gens » (caser ici tous ceux qui n’ont ni particule ni grande fortune – non, DeMai n’est pas une particule, m’enfin !) est une pratique plutôt récente. Il me semble que nos grands-parents – après-guerre et guère de sou aidant – et nos parents – mai 68 en bandoulière – se sont plutôt débrouillés avec les moyens du bord, ont pas mal cousu, brodé, cuisiné eux-même, pour des résultats conviviaux mais simples.

Je n’ai rien contre ceux et celles qui se veulent princes et princesses d’un jour, avec l’apparat que cela suppose, simplement, cela ne me fait pas (ou plus, je raconterai peut-être un jour) rêver. Et quand je jette un coup d’œil en arrière, je ne m’en étonne pas …

Ma mère, par exemple, s’est mariée en bleu, une sorte de robe en soie et un châle terre de sienne. Mon père était en jean – beige il me semble. J’étais déjà née, et d’après les photos j’ai apprécié très tôt le gâteau au chocolat (avant de savoir exactement où était ma bouche et où étaient mes joues !). Pour le repas, ma mère a préparé un énorme couscous qu’elle avait appris à faire en Guinée – c’est un de mes plats préférés, et cela tombe bien, c’est toujours énorme et donc il y en a pour la semaine.

Ma tante préférée s’est mariée en tailleur blanc, avec un chapeau blanc aussi. Elle était jolie comme tout, et tellement élégante, les cheveux lâchés, même pas maquillée ! Elle a souvent remis, séparément, les éléments de cette tenue. Mon oncle a porté un costume – et une cravate pour la seule fois de sa vie.et beaucoup, beaucoup de cheveux ! Ensuite, la famille proche est allée dans la cave voisine (celle-là même où on a acheté nos vins blancs) pour fêter la noce.

Mes grands-parents se sont mariés juste après la guerre. C’était un double mariage, ma grand-mère et son frère ont convolé le même jour ! Il était encore difficile de trouver des produits de base, de quoi faire le festin ou même … la robe de mariée. Je ne sais plus d’ailleurs quoi du voile ou de la robe de ma grand-mère était fait de … toile de parachute !

Ce ne sont pas mes grands parents, mais ceux de "Peregrine Blue"

A vrai dire, dans ma famille, c’est un mariage à la mode contemporaine qui aurait été original ! (Mais bon, on est les premiers à faire une cérémonie laïque … on a quand même notre grain !)

Quant à ma robe, il faudra que j’en reparle. Grâce à une discussion avec l’adorable Petit Poison (si ce blog ne m’avait apporté qu’une joie, ce serait bien celle de t’avoir croisée !), j’ai réalisé que, ma couturière débutante, très occupée et … peut-être une plume démotivée, ayant pris du retard, je serais plus rassurée en ayant préparé une deuxième option ! Donc demain, je pars à la recherche d’une robe qui ne servira peut-être que pour la mairie … Je vous tiens au courant dans quelques jours !

5 réflexions au sujet de « Les mariages des DeMai »

  1. J’espère que tu nous raconteras effectivement la recherche de ta robe, et pourquoi les histoires de princesse ne te font plus rêver.

    En tout cas, je suis très touchée par ton petit mot, et par tout le reste… Je t’embrasse très fort !🙂

  2. Nous aussi on nous dit que notre mariage est original à cause de la cérémonie laïque. Pourtant j’aurais robe blanche longue, un cortège tout ce qu’il y a de plus classique et un traiteur dans un chateau. Mais dès qu’il y a quelque chose de différent ou de nouveau, ça détonne un peu.

    J’ai trouvé ça dur au début, mais je me suis dit que la seule solution pour garder la tête froide face aux commentaires des gens (y en a toujours un pour trouver que ce que tu fais n’est pas bien), c’est de faire exactement ce que nous sentons bien pour nous. A chaque fois que je me laisse emporter dans un « et si untel n’aime pas ça », je me recentre sur ce que je veux moi. C’est plus facile ainsi.

    Et moi aussi j’aimerais bien lire pourquoi tu n’aimes plus les histoires de princesse ! Moi c’est l’inverse, j’y ai pas cru pendant longtemps et maintenant je m’y laisse croire. Si tu veux lire : http://www.mademoiselle-dentelle.fr/tag/pourquoi-se-marier/

    • « Faire exactement ce que nous sentons bien pour nous », voilà qui est bel et bon !
      Je vais réfléchir au pourquoi je n’aime plus les histoires de princesses (mais je crois qu’on ne met pas la même chose sous ce terme en fait, j’aime bien tes histoires à toi, mais ce sont des histoires d’amour, pas de princesses, non ?)

      • Oui, c’est vrai que ce que je raconte dans ce post, c’est des histoires d’amour, mais d’amour toujours comme dans les contes de fées :p

        Mais quand j’y pense, en fait il m’a aussi fallu accepter que j’avais envie de trucs de princesse : une robe de princesse avec une traine, un beau chignon avec des fleurs dedans, etc. J’ai eu du mal à concilier la féministe indépendante avec ce genre de désirs… Tiens, ça me donne une idée pour un post lol🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s