Adieu (sur quelques inspirations)

C’est à cause que tout doit finir que tout est si beau.
Charles-Ferdinand Ramuz

Il est temps, chers lecteurs, d’officialiser la fin de ce blog.

Si je suis toujours passionnée par les cérémonies et les rituels non religieux, si je pense beaucoup à la fête de naissance (ou de baptême laïc) de notre fille, si d’ici quelques jours maintenant j’aurai la grande chance de vivre un rituel de préparation à l’accouchement, il faut bien avouer que je n’ai plus l’inspiration suffisante pour nourrir ce lieu.

La blogosphère francophone s’est joliment étoffée depuis que j’ai ouvert ce blog, y compris en ce qui concerne les cérémonies laïques, et dans une moindre mesure, les mariages écologiques et participatifs (vous avez des liens ad hoc dans la colonne de droite !)

Je ne supprimerai pas ce blog (accro que je suis aux beaux mails reçus) mais je vous laisse … sur quelques inspirations trouvées sur des blogs qui ne sont pas « de mariage » (et que vous pourriez donc louper !)

Une déclaration qui résonne avec nos vœux ;

Une cérémonie d’union entre deux hommes qui m’a beaucoup touchée ;

Le récit d’un mariage républicain avec supplément d’âme, d’amour et d’amitié, par l’ange gardien et par la mariée.

Très bon vent à tous et à toutes, belles vies, belles cérémonies, que tout cela vous ressemble !

Mazette !

Uhu des Aventuriers de la Vie m’a décerné un Kreativ Blogger Award. (Moi aussi je t’aime, ma poule ).

Le principe : On dit 7 choses sur soi, secrètes ou pas, et on remet ensuite le Kreativ  Award à 7 autres blogs …(partie que je vais peut-être zapper, je sais, c’est moche, mais qui a dit que j’étais gentille ?)

{1} Une des premières choses que mon amoureux m’a dite, quelques semaines avant de devenir mon amoureux, c’est qu’il ne se marierait jamais, parce qu’il n’avait « pas besoin d’un bout de papier pour savoir [qu’il] aime quelqu’un »

{2} Quand j’étais petite, je ne voulais pas me marier, je voulais avoir des amants (et là vous vous demandez quelle type d’éducation j’ai eue, mais rien que du très classique pourtant, on n’avait même pas la télé).  Mais au début de ma vie adulte, j’ai eu une lubie pour le mariage classique, avec robe blanche, église et tout le pataquès. Et je me suis fiancée, avec une fête et des bougies et des invitations et tout. (Avec un autre, donc).

{3} Cela ne fait que 5 ans que je suis écolo (et j’ai du mal avec le terme). Idem pour mon mari, et tous ses amis croient que je l’ai converti, et tous les miens que c’est lui qui m’a convaincue, alors qu’on a découvert cette aspiration ensemble.

{4} Ma grossesse est à la fois beaucoup plus merveilleuse et beaucoup plus banale que je l’avais imaginée. Et je pense déjà à la prochaine.

{5} Je vais bientôt rencontrer pour de vrai mes deux wed’blogueuses amies (et leurs maris) et j’ai un peu le trac !

{6} Je ne suis jamais satisfaite du design de mon blog et mon époux (informaticien de formation) doit m’en fabriquer un sur mesure … depuis un an, un an et demi ? Une autre victime de la bien connue malédiction du fiancé geek.

{7} Je suis évidemment pour le droit au mariage homosexuel, mais je me demande, si j’étais avec une femme aujourd’hui, si je souhaiterais faire une cérémonie laïque même si notre mariage ne serait pas reconnu civilement, ou si je prendrais mon mal (et ma rage) en patience.

Et je décerne un Kreativ Award  à …. (roulements de tambour !)

The bride next door, qui n’en dit pas beaucoup sur elle et on est curieux,

Des idées plein les doigts, de Clara la créative,

Natur-elle, qui se marie dans quelques jours,

Bouclette, qui va bientôt nous raconter, (félicitations !)

L’Insatiable Charlotte, qui démarre et promet !

Coco, pour prolonger un peu encore la magie,

Et Mia qui pérégrine plus tellement autour du mariage alors qu’elle a plein d’articles en stock !

Troquer un mariage parfait contre son mariage à soi

Mademoiselle Dentelle a publié ce billet au sujet des blogs de mariage, de l’obsession de la perfection qu’ils peuvent entretenir et de la nécessité de s’en détacher. Joueuse, The Bride Next Door a proposé que « que chaque wedblogueuse s’engage à publier les photos des trucs moches de son mariage ». Et, téméraire, elle l’a fait !

Alors, juste pour le fun, une petite photo de moi, mariée détendue et souriante … avec un arrière-plan de toute beauté !

Elle est pas belle, ma photo moche ?

Un an !

On ne devrait pas dire noces de coton.

Nous en fait, au bout d’un an, on fête nos noces de carton.

Pas des noces EN carton, hein ? Au milieu des cartons … de déménagement.

Ça a été une année magnifique et un peu difficile. Magnifique parce que nous avons trouvé notre nouveau chez-nous, celui pour les prochaines décennies, parce qu’on a appris plein de jolies nouvelles, parce qu’on a grandi, parce qu’on s’aime comme des fous.

Difficile, un peu, parce que l’homme qui veut planter des arbres fait depuis septembre une formation loin, et que nous nous voyons que le week-end. Plus qu’un gros mois à tenir !

Depuis un an, le souvenir de cette journée du 15 mai 2010 nous accompagne et nous soutient. Comme une pierre blanche sur notre chemin. Comme une bouffée de bonheur.

Plein d’amis à nous qui se sont rencontrés à cette occasion se revoient depuis. La communauté de la guinguette existe, à sa façon. Nous nous sentons entourés, et si jamais nous l’avions oublié, nous le verrions de nouveau avec les bras qui se proposent pour le déménagement ou les chantiers à venir, mais aussi avec les coups de main que nous allons donner à notre tour.

Notre pari d’un mariage participatif est plus que réussi. N’hésitez pas à vous lancer 😉

Et dès demain, parce que je vous ai abandonnés bien trop longtemps (mais z’avez vu, y a plein de nouveaux dans la liste des blogs à visiter !), le récit et les photos d’un vrai mariage que j’ai adoré !

Un bilan

J’ai fourché du clavier et écrit dans la case de titre « Un bulan ». En effet, ça bulle par ici !

Je continue à recevoir de jolis mails, et de jolis commentaires aussi, ce qui m’incite à laisser le blog en ligne. Même si d’autres blogs sur le(s) sujet(s) ont fleuri un peu partout sur le web, ce dont je me réjouis, il semble garder une utilité, ce dont je me réjouis également !

Donc, il reste en ligne, mais il faut avouer que pour ce qui est de le nourrir, c’est plus compliqué de trouver le temps et l’inspiration maintenant que la journée du mariage est derrière nous.

Je n’ai jamais pensé que cette journée serait la plus belle journée de ma vie. Nous n’avons jamais pensé que ce serait la plus belle de notre vie.

Y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ! Sans faire un classement trop artificiel, le 15 mai 2010, et les quelques jours précédents, ont fait partie de nos plus belles journées.

Si je devais citer trois éléments qui ont fait l’esprit de la journée :

_ la cérémonie laïque, qui nous a permis de dire tout ce qu’on voulait, comme on le voulait, de prendre des engagements sur mesure … et de faire participer pas mal de monde.

_ l’auberge espagnole, vecteur de convivialité et de gourmandise !

_ la nounou et la « maison des bébés » qui ont permis aux nombreux jeunes parents de passer du temps avec nous … et aux enfants d’être au chaud puisque le temps était glacial !

Un symbole de la journée

_ le bouquet de mariée … merci ma nièce !

La plus grosse surprise

Les amis musiciens nous ont préparé une valse pour démarrer le bal, alors qu’on avait prévu une danse collective … Nous avons été accueilli par des gazouillis lors de la cérémonie … Mais l’énorme surprise pour moi ont été les vœux de mon mari, qui s’est livré beaucoup plus que je ne le croyais possible. Je ne peux pas les relire sans un frisson, et bien que la cérémonie ait été enregistrée, on est trop remués pour l’écouter plus que quelques minutes.

Un regret ?

Ne pas avoir prévenu ma famille que lors de la cérémonie, nous allions évoquer nos parents disparus. Ça me semblait évident, mais ça nous aurait préparer à l’émotion qui a débordé à ce moment-là.

Qu’est-ce que ça change, d’être mariés ?

Nos familles se connaissent, nos amis se connaissent. De nouveaux liens se sont créés. L’homme qui ramasse des salades et moi savons mieux ce que nous voulons construire, ce qu’est pour l’un et l’autre le couple. Nous sommes, je crois, encore plus solides et heureux qu’avant. (Ce qui ne veut pas dire que le mariage est indispensable pour remplir n’importe lequel de ces items).

D’autres questions ?

Tous mes voeux à Claire !

Claire n’est pas une mariée labellisée par EnvieDeMai.

Déjà, parce que ce blog n’est pas un label. Et d’une. Et qu’elle se marie en octobre.

 

"Season's Greetings" par GraveBone

 

Ensuite, parce que le mariage de Claire n’est pas écolo ( sans en être fière, elle ne s’en cache pas), et que la cérémonie est religieuse. (Je dis « de Claire » parce que le monsieur, je ne le connais pas, même par blogs interposés).

Aucune raison d’en parler sur le blog qui a pour raison d’être « mariagé écologique et cérémonie laïque », donc.

En plus, Claire, elle est contre la grève (que je fais), elle donne envie à la frugalista que je suis d’acheter plein de bijoux et d’habits (vile tentatrice), j’ai l’impression que la politique l’ennuie, elle trouve Lili trop écolo (moi je trouve qu’on ne l’est jamais assez), elle est rousse (je suis jalouse), elle est fan de Disney (à part le génie d’Aladdin, ils ont fait un truc ?) …

Son mariage, c’est un peu l’image inversée du nôtre : une belle robe de princesse (achetée de seconde main cela dit), un lieu de réception très chic, une cérémonie religieuse (je l’ai déjà dit je sais), un régime, des heures de réflexion et de confection sur le moindre détail des faire-parts et de tout le reste, des préparatifs commencés un siècle avant, une demande avec une jolie bague attendue pendant des années …

Et pourtant, j’aime beaucoup Claire. Il y a en elle une fraîcheur et une gentillesse qui me touchent énormément.

Et son mariage, il va lui ressembler. Tel qu’il va être, tout ce qu’ils feront, je crois qu’ils le feront avec joie, par envie, par amour. Et c’est de ce genre d’évènements dont j’ai envie de parler ici, finalement. Le fait d’être original ne doit pas être une nouvelle norme, c’est la sincérité que j’ai envie de mettre en avant.

Tu vas être ravissante, Claire, encore plus que d’habitude, et votre mariage va être fabuleux. Je vous fais tous mes voeux !