Construire sa cérémonie laïque

Une fois qu’on a intégré qu’on a le droit et la possibilité de faire une cérémonie personnelle, peuvent monter la panique parfois, les questions toujours : comment ça se présente, une cérémonie laïque ? Qui va nous marier alors, et quelle sera la légitimité de ce célébrant, voire de la célébration dans son ensemble ? Et par où commencer ?

Il existe deux livres de référence en ce qui concerne les cérémonies laïques, Se marier autrement, de Florence Servan-Shreiber, et  Mariages, cérémonies sur mesure de Jeltje Gordon-Lennox (mon préféré). Il y a aussi le forum des laïciennes, qui permet d’échanger autour de cet évènement et de lire foules de témoignages, l’inscription est, du moins en ce moment, un peu longue.

Je ne l’ai pas encore lu et je ne sais si j’aurais le temps de le faire, mais un très bon conseilleur m’a conseillé  A la recherche de nouveaux rites, de Michèle Fellous (qui aborde tous les rites, y compris de deuil)

Cela étant dit, je vais vous dire ce que moi j’ai retenu de ces différentes lectures (c’est un blog nom de bleu, un peu (plus) d’égo au menu !)

Faire une cérémonie laïque, c’est s’affranchir du conventionnel, et donc faire ce que l’on veut. Telle chanson d’amour vous parle, mais n’est pas classique du tout ? Le symbole des alliances ne vous tente  pas ? Le principal, c’est que ce soit vous deux, que cela vous ressemble. Vous ne vous êtes quand même pas dégagés de la tradition religieuse pour tomber d’autres obligations qui ne vous correspondent pas non plus ?

Pour autant, un rituel est défini par le fait que la communauté lui donne du sens. En traduction : faire ressortir votre fantaisie, votre anticonformisme, votre grain de folie, c’est génial ! … ce qui ne veut pas dire faire n’importe quoi. La cérémonie, et chacun de ses éléments, doivent être compréhensible (au besoin, expliquée) et reçue par les invités comme une cérémonie de mariage (gardez les  concours de Flamby, si c’est votre truc, ou les chansons sur la recrudescence des crottes de chiens sur les trottoirs de Paris, pour plus tard)

Les éléments d’une cérémonie laïque : ce schéma n’a rien d’obligatoire, mais il peut aider ! J’ai retenu du livre « Cérémonies sur mesure » qu’une cérémonie classique comportait trois temps, chacun rythmé au choix par des gestes symboliques, des textes, des petits discours des mariés ou de leurs proches, des chansons …

_ Le temps de l’explication : qu’est-ce qu’une cérémonie laïque, pourquoi en faire une, quelles sont les valeurs que le couple a choisi de célébrer à cette occasion.

_ Le temps de la déclaration : pourquoi c’est lui, pourquoi c’est elle, qu’est ce que l’amour pour eux deux.

_ Le temps de l’engagement : les vœux des mariés, l’échange éventuel des alliances et le temps du mariage lui-même (avec toutes les questions sur qui « marie » les mariés lors d’une telle cérémonie, j’y reviendrai).

Quelques ressources en plus (dans mes cartons depuis un moment !)

Les étapes de la préparation d’un mariage laïc
Des idées de textes (en pdf)

——————–
Les droits d’auteur s’appliquent à toute œuvre de l’esprit, quels qu’en soient le genre, la forme d’expression, le mérite ou la destination. Les photos ou extraits d’œuvres d’autres auteurs publiés sont sous licence Creatives Commons, ou entrent dans le cadre du droit de citation.
Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur des supports payants sans l’accord de l’auteur. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d’un article sur des supports gratuits (blogs, forums notamment) en citant « Envie de mai, enviedemai.wordpress.com » et l’auteur (sous son nom réel ou pseudonyme) de l’article ou du message.

“Mariages, cérémonies sur mesure” de Jeltje Gordon-Lennox …

… est vraiment le livre qu’il nous fallait ! Jeltje G-L est une célébrante québecoise. Son livre s’appuie donc sur sa très forte expérience en matière de célébrations sur mesure (cérémonies laïques ou multi-religieuses essentiellement).

La première partie regroupe énormément de conseils (comment choisir un maître de cérémonie ou un célébrant, quel lieu privilégier, quelles parties de la cérémonie construire ensemble et quelles parties garder secrètes afin de surprendre l’autre, jusqu’au choix du micro !) et d’exemples. Jamais dogmatique, Jeltje trace de grandes lignes à suivre … tout en nous invitant à rester au plus près de ce qui nous ressemble, quitte à faire une entorse à la règle.

La seconde partie concerne les symboles et traditions de mariage à travers le monde : pour ceux qui ont luSe marier autrement, comment inventer une cérémonie civile ou religieuse, de Florence Servan-Shreiber, ça risque d’être un peu redondant.

Enfin, les annexes présentent entre autres trois livrets de cérémonies qu’elle a aidé à organiser. Cela nous a permis d’avoir un vrai guide pour visualiser notre propre cérémonie. Bien sûr, il faut ausi se détacher de ces exemples pour construire sa propre célébration.

Mariages, cérémonies sur mesure” de Jeltje Gordon-Lennox (psychothérapeute, formatrice et célébrante), aux éditions Labor et Fides. (le site commercial de l’auteur)

——————–

Les droits d’auteur s’appliquent à toute œuvre de l’esprit, quels qu’en soient le genre, la forme d’expression, le mérite ou la destination. Les photos ou extraits d’œuvres d’autres auteurs publiés sont sous licence Creatives Commons, ou entrent dans le cadre du droit de citation.
Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur des supports payants sans l’accord de l’auteur. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d’un article sur des supports gratuits (blogs, forums notamment) en citant « Envie de mai, enviedemai.wordpress.com » et l’auteur (sous son nom réel ou pseudonyme) de l’article ou du message.

Une chanson pour une célébration laïque

Je vous reviens après un week-end qui m’a à la fois mis la tête à l’envers et les idées en place … Des envies et des engagements qui me feront sans doute être moins présente ici, mais qui me ravissent.

Je suis une lectrice insatiable, et je pensais que la partie la plus facile de notre cérémonie serait celle où l’on choisit des textes. En fait, je me rends compte que c’est loin d’être simple : mes textes préférés, même d’amour, ne correspondent pas forcément à un mariage, qu’il soient trop sensuels, ou trop légers, ou … de rupture. Ou encore ce sont des déclarations magnifiques mais des histoires d’amour condamnées …

Bien sûr, j’ai tout de même quelques idées, que je ne dévoilerai pas forcément ici, ou pas tout de suite … Envie de quelques suggestions quand même ? Clic !

Je viens surtout de découvrir une chanson, dont l’homme qui joue du ukulele et moi aurions presque pu écrire les paroles (surtout celles que j’ai souligné). Lisez plutôt (malheureusement, on n’accroche pas à la musique) :


Une Sorte d’église

Je voulais pour nous deux bien mieux qu’une croyance
Alors je t’ai trouvé une sorte d’église

Dont les murs ne sont pas couverts de faïence, ni de marbre
Les vitraux je les brise, les piliers sont des arbres

L’autel est un rocher tapissé de lichen
On n’y parle ni pardon ni péché
On n’y fait pas commerce de douleur et de peine
On n’y adore ni Dieu ni Diable
Mais la beauté des corps
Et le sort qui a mis ton amour dans mes veines

Je nous veux sans frontière sans limite et sans loi
Je veux te respirer te vivre et vivre en toi
Et croire qu’avant nous tout ça n’existait pas

Nous deux nous méritons bien plus haut qu’une voûte
Alors je t’ai trouvé une plaine sans routes
Sans autres limites que les points cardinaux

Et sans traces que celles de nos chevaux qui absorbent l’espace

Au sommet d’une colline, j’allume une flamme
Pour qu’on sache qu’un homme et une femme
Fêteront sous la lune la nuit de l’origine
Un sacrifice au bonheur de leurs âmes
Au futur de leurs fils
Ici les dieux d’adorent sans aucun artifice

Je nous veux sans frontière sans limite et sans loi
Je veux te respirer te vivre et vivre en toi
Et croire qu’avant nous tout ça n’existait pas…

Daran, extrait de l’album « Pêcheur de pierres », label EastWest.

 

Et je suis enfin inscrite au forum des laïciennes, dont je reparlerai bientôt !

Cérémonie laïque

A noter, dans le Passerelle Eco de cet été 2009, quelques pages sur les fêtes et célébrations à inventer soi-même, dont une double page sur le mariage avec deux témoignages. Il en ressort que le plus important, quand on choisit d’inventer sa cérémonie, est de se libérer des shémas préconçus et des conventions, pour oser aller vers ce qui nous ressemble … et de le faire d’une façon qui soit compréhensible par tous les présents (une cérémonie est un moment de partage), via des symboles clairs, ou clairement expliqués.

High end wedding, par Olivier Lalin

N’achetez peut-être pas la revue uniquement pour cela, mais si d’autres thèmes abordés vous intéressent, le sommaire est en ligne !

Un peu de changement

dans la présentation du blog, j’ajoute notamment des catégories pour distinguer ce qui relève du « journal extime » et de ce qui davantage de la synthèse d’informations, utilisable par d’autres. Qu’est-ce que vous en dites ?

Image sous licence Creative Commons, trouvée via le tag "change" Visitez la galerie de l'auteur en cliquant sur l'image !

Comme l’image de la bannière a disparu, je vais m’efforcer de mettre à chaque fois quelques photos sous licence Creative Commons !

En passant …

Je me fais plus rare, vacances obligent !

J’ai néanmoins étoffé un peu ma liste de liens : quelques sites autour de la simplicité volontaire, et quelques blogs sur le mariage, soit écolo, soit avec une cérémonie personnelle, soit avec une philosophie « do it yourself », bref, leur point commun est d’avoir un point commun avec celui-ci !

J’ai remarqué qu’une incursion de ma part dans l’html des précédents articles avait créé pas mal de cirque. Je réglerai ça au plus vite.

A venir : la suite des faire-part, la suite (de la suite) de la robe, des réflexions autour de la célébration laïco-païaenno-personnelle, le récit des annonces et peut-être quelques trucs un peu plus perso …

Mais d’abord, je dois relever le défi de ne pas tripler de volume tout en mangeant la cuisine de ma môman et en levant ma coupe à chaque fois qu’on annonce la nouvelle !

« Se marier autrement », le livre de Florence Servan-Shreiber, et quelques ressources

Il était clair dès le départ, pour l’homme qui fait les bagages et moi, que nous ne nous passerions pas à l’église pour nous épousailler (à vrai dire, à la base, il était clair pour tous les deux qu’on ne se marierait pas, ni ensemble, ni séparément, mais ce n’est pas le sujet) (je raconterai peut-être une autre fois, si vous êtes sages et que vous m’envoyez des pignons de pin)

Nous avons tous les deux été élevés dans la tradition catholique, lui sans jamais avoir la foi, moi en m’en étant éloignée dès la fin de l’enfance. Il est athée, je suis agnostique, et nous n’avions aucune envie de nous prêter au jeu de l’église même si nous sommes sensibles (surtout moi) à certains de ces symboles.

Nous ne célébrerons donc pas de mariage religieux, mais pour nous ces noces sont bien plus une célébration qu’un acte administratif, et le passage à la mairie nous semble bien léger par rapport au(x) sens que nous mettons dans cet engagement ! Aussi nous allons construire une célébration (terme qui me parle plus que cérémonie).

Pour cela, il existe un livre qui fait référence, « Se marier autrement, comment inventer une cérémonie civile ou religieuse« , de Florence Servan-Shreiber (son blog)

Ce livre offre des pistes aux futurs mariés (ou pacsés, ou fiancés, ou, en adaptant, baptisés laïquement, etc …) qui souhaitent construire une cérémonie qui leur ressemble, loin d’une religion mais pas forcément du sacré.

Il comporte trois parties : les traditions de mariage à travers le monde, la construction d’une cérémonie personnelle avec des témoignages, les symboles du mariage et leur explication.

En fait, je pense que j’aurais adoré qu’on me mette ce bouquin entre les mains il y a quelques années, quand je ne voyais que deux options pour un mariage : ou la mairie seulement et ça me semblait terne, ou l’église et ça me semblait hypocrite (puisque je ne crois plus).

Depuis, j’ai fait un bout de chemin, et je me laisse moins impressionner par ce qui se fait et ce qui ne se fait pas. J’ai un peu plus de créativité aussi, et je laisse davantage s’exprimer mon grain de folie … et j’ai rencontré Valou et Gilou, qui se sont mariés avec une célébration qu’ils ont inventée (et même si je n’ai pas eu le privilège d’y être, cela aide drôlement de ne pas sentir les seuls à le faire …) Et puis je commence à assumer, et à m’amuser, d’être celle qui met son grain de sel dans le gâteau au chocolat. Et surtout, j’aime un homme qui n’est pas conformiste, et je l’aime aussi pour ça.

Bref, ce livre, je le trouve sympatoche, et je suis contente qu’on me l’ait prêté, mais je crois qu’il est davantage à mettre entre les mains de ceux qui penchent vers l’église à défaut de trouver du sens à la mairie seule, que de ceux qui ont déjà choisi de se bricoler une célébration hors les murs …

Autre chose, s’il y a plein de jolies idées dans les divers témoignages, je ne relirai pas ce livre au moment de construire notre cérémonie … par peur de brider mon inventivité et mon instinct !

***

Le livre de référence : « Se marier autrement, comment inventer une cérémonie civile ou religieuse« , de Florence Servan-Shreiber (avec la collaboration d’Anne Ducrocq), aux éditions Marabout.

Un extrait en ligne ici

Le blog de Florence Servan-Shreiber

***

La charte éthique de l’association des célébrants suisses.

***

On m’a aussi recommandé (mais je n’ai pas encore testé) Le forum des laïciennes

Et le livre « Mariages, cérémonies sur mesure » de Jeltje Gordon-Lennox (psychothérapeute, formatrice et célébrante), aux éditions Labor et Fides. (le site commercial de l’auteur)

——————–

Les droits d’auteur s’appliquent à toute oeuvre de l’esprit, quels qu’en soient le genre, la forme d’expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur des supports payants sans l’accord de l’auteur. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d’un article sur des supports gratuits (blogs, forums notamment) en citant « Envie de mai, enviedemai.wordpress.com » et l’auteur (sous son nom réel ou pseudonyme) de l’article ou du message.