« Se marier autrement », le livre de Florence Servan-Shreiber, et quelques ressources

Il était clair dès le départ, pour l’homme qui fait les bagages et moi, que nous ne nous passerions pas à l’église pour nous épousailler (à vrai dire, à la base, il était clair pour tous les deux qu’on ne se marierait pas, ni ensemble, ni séparément, mais ce n’est pas le sujet) (je raconterai peut-être une autre fois, si vous êtes sages et que vous m’envoyez des pignons de pin)

Nous avons tous les deux été élevés dans la tradition catholique, lui sans jamais avoir la foi, moi en m’en étant éloignée dès la fin de l’enfance. Il est athée, je suis agnostique, et nous n’avions aucune envie de nous prêter au jeu de l’église même si nous sommes sensibles (surtout moi) à certains de ces symboles.

Nous ne célébrerons donc pas de mariage religieux, mais pour nous ces noces sont bien plus une célébration qu’un acte administratif, et le passage à la mairie nous semble bien léger par rapport au(x) sens que nous mettons dans cet engagement ! Aussi nous allons construire une célébration (terme qui me parle plus que cérémonie).

Pour cela, il existe un livre qui fait référence, « Se marier autrement, comment inventer une cérémonie civile ou religieuse« , de Florence Servan-Shreiber (son blog)

Ce livre offre des pistes aux futurs mariés (ou pacsés, ou fiancés, ou, en adaptant, baptisés laïquement, etc …) qui souhaitent construire une cérémonie qui leur ressemble, loin d’une religion mais pas forcément du sacré.

Il comporte trois parties : les traditions de mariage à travers le monde, la construction d’une cérémonie personnelle avec des témoignages, les symboles du mariage et leur explication.

En fait, je pense que j’aurais adoré qu’on me mette ce bouquin entre les mains il y a quelques années, quand je ne voyais que deux options pour un mariage : ou la mairie seulement et ça me semblait terne, ou l’église et ça me semblait hypocrite (puisque je ne crois plus).

Depuis, j’ai fait un bout de chemin, et je me laisse moins impressionner par ce qui se fait et ce qui ne se fait pas. J’ai un peu plus de créativité aussi, et je laisse davantage s’exprimer mon grain de folie … et j’ai rencontré Valou et Gilou, qui se sont mariés avec une célébration qu’ils ont inventée (et même si je n’ai pas eu le privilège d’y être, cela aide drôlement de ne pas sentir les seuls à le faire …) Et puis je commence à assumer, et à m’amuser, d’être celle qui met son grain de sel dans le gâteau au chocolat. Et surtout, j’aime un homme qui n’est pas conformiste, et je l’aime aussi pour ça.

Bref, ce livre, je le trouve sympatoche, et je suis contente qu’on me l’ait prêté, mais je crois qu’il est davantage à mettre entre les mains de ceux qui penchent vers l’église à défaut de trouver du sens à la mairie seule, que de ceux qui ont déjà choisi de se bricoler une célébration hors les murs …

Autre chose, s’il y a plein de jolies idées dans les divers témoignages, je ne relirai pas ce livre au moment de construire notre cérémonie … par peur de brider mon inventivité et mon instinct !

***

Le livre de référence : « Se marier autrement, comment inventer une cérémonie civile ou religieuse« , de Florence Servan-Shreiber (avec la collaboration d’Anne Ducrocq), aux éditions Marabout.

Un extrait en ligne ici

Le blog de Florence Servan-Shreiber

***

La charte éthique de l’association des célébrants suisses.

***

On m’a aussi recommandé (mais je n’ai pas encore testé) Le forum des laïciennes

Et le livre « Mariages, cérémonies sur mesure » de Jeltje Gordon-Lennox (psychothérapeute, formatrice et célébrante), aux éditions Labor et Fides. (le site commercial de l’auteur)

——————–

Les droits d’auteur s’appliquent à toute oeuvre de l’esprit, quels qu’en soient le genre, la forme d’expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur des supports payants sans l’accord de l’auteur. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d’un article sur des supports gratuits (blogs, forums notamment) en citant « Envie de mai, enviedemai.wordpress.com » et l’auteur (sous son nom réel ou pseudonyme) de l’article ou du message.

Publicités