Adieu (sur quelques inspirations)

C’est à cause que tout doit finir que tout est si beau.
Charles-Ferdinand Ramuz

Il est temps, chers lecteurs, d’officialiser la fin de ce blog.

Si je suis toujours passionnée par les cérémonies et les rituels non religieux, si je pense beaucoup à la fête de naissance (ou de baptême laïc) de notre fille, si d’ici quelques jours maintenant j’aurai la grande chance de vivre un rituel de préparation à l’accouchement, il faut bien avouer que je n’ai plus l’inspiration suffisante pour nourrir ce lieu.

La blogosphère francophone s’est joliment étoffée depuis que j’ai ouvert ce blog, y compris en ce qui concerne les cérémonies laïques, et dans une moindre mesure, les mariages écologiques et participatifs (vous avez des liens ad hoc dans la colonne de droite !)

Je ne supprimerai pas ce blog (accro que je suis aux beaux mails reçus) mais je vous laisse … sur quelques inspirations trouvées sur des blogs qui ne sont pas « de mariage » (et que vous pourriez donc louper !)

Une déclaration qui résonne avec nos vœux ;

Une cérémonie d’union entre deux hommes qui m’a beaucoup touchée ;

Le récit d’un mariage républicain avec supplément d’âme, d’amour et d’amitié, par l’ange gardien et par la mariée.

Très bon vent à tous et à toutes, belles vies, belles cérémonies, que tout cela vous ressemble !

Publicités

Mazette !

Uhu des Aventuriers de la Vie m’a décerné un Kreativ Blogger Award. (Moi aussi je t’aime, ma poule ).

Le principe : On dit 7 choses sur soi, secrètes ou pas, et on remet ensuite le Kreativ  Award à 7 autres blogs …(partie que je vais peut-être zapper, je sais, c’est moche, mais qui a dit que j’étais gentille ?)

{1} Une des premières choses que mon amoureux m’a dite, quelques semaines avant de devenir mon amoureux, c’est qu’il ne se marierait jamais, parce qu’il n’avait « pas besoin d’un bout de papier pour savoir [qu’il] aime quelqu’un »

{2} Quand j’étais petite, je ne voulais pas me marier, je voulais avoir des amants (et là vous vous demandez quelle type d’éducation j’ai eue, mais rien que du très classique pourtant, on n’avait même pas la télé).  Mais au début de ma vie adulte, j’ai eu une lubie pour le mariage classique, avec robe blanche, église et tout le pataquès. Et je me suis fiancée, avec une fête et des bougies et des invitations et tout. (Avec un autre, donc).

{3} Cela ne fait que 5 ans que je suis écolo (et j’ai du mal avec le terme). Idem pour mon mari, et tous ses amis croient que je l’ai converti, et tous les miens que c’est lui qui m’a convaincue, alors qu’on a découvert cette aspiration ensemble.

{4} Ma grossesse est à la fois beaucoup plus merveilleuse et beaucoup plus banale que je l’avais imaginée. Et je pense déjà à la prochaine.

{5} Je vais bientôt rencontrer pour de vrai mes deux wed’blogueuses amies (et leurs maris) et j’ai un peu le trac !

{6} Je ne suis jamais satisfaite du design de mon blog et mon époux (informaticien de formation) doit m’en fabriquer un sur mesure … depuis un an, un an et demi ? Une autre victime de la bien connue malédiction du fiancé geek.

{7} Je suis évidemment pour le droit au mariage homosexuel, mais je me demande, si j’étais avec une femme aujourd’hui, si je souhaiterais faire une cérémonie laïque même si notre mariage ne serait pas reconnu civilement, ou si je prendrais mon mal (et ma rage) en patience.

Et je décerne un Kreativ Award  à …. (roulements de tambour !)

The bride next door, qui n’en dit pas beaucoup sur elle et on est curieux,

Des idées plein les doigts, de Clara la créative,

Natur-elle, qui se marie dans quelques jours,

Bouclette, qui va bientôt nous raconter, (félicitations !)

L’Insatiable Charlotte, qui démarre et promet !

Coco, pour prolonger un peu encore la magie,

Et Mia qui pérégrine plus tellement autour du mariage alors qu’elle a plein d’articles en stock !

Troquer un mariage parfait contre son mariage à soi

Mademoiselle Dentelle a publié ce billet au sujet des blogs de mariage, de l’obsession de la perfection qu’ils peuvent entretenir et de la nécessité de s’en détacher. Joueuse, The Bride Next Door a proposé que « que chaque wedblogueuse s’engage à publier les photos des trucs moches de son mariage ». Et, téméraire, elle l’a fait !

Alors, juste pour le fun, une petite photo de moi, mariée détendue et souriante … avec un arrière-plan de toute beauté !

Elle est pas belle, ma photo moche ?

Un an !

On ne devrait pas dire noces de coton.

Nous en fait, au bout d’un an, on fête nos noces de carton.

Pas des noces EN carton, hein ? Au milieu des cartons … de déménagement.

Ça a été une année magnifique et un peu difficile. Magnifique parce que nous avons trouvé notre nouveau chez-nous, celui pour les prochaines décennies, parce qu’on a appris plein de jolies nouvelles, parce qu’on a grandi, parce qu’on s’aime comme des fous.

Difficile, un peu, parce que l’homme qui veut planter des arbres fait depuis septembre une formation loin, et que nous nous voyons que le week-end. Plus qu’un gros mois à tenir !

Depuis un an, le souvenir de cette journée du 15 mai 2010 nous accompagne et nous soutient. Comme une pierre blanche sur notre chemin. Comme une bouffée de bonheur.

Plein d’amis à nous qui se sont rencontrés à cette occasion se revoient depuis. La communauté de la guinguette existe, à sa façon. Nous nous sentons entourés, et si jamais nous l’avions oublié, nous le verrions de nouveau avec les bras qui se proposent pour le déménagement ou les chantiers à venir, mais aussi avec les coups de main que nous allons donner à notre tour.

Notre pari d’un mariage participatif est plus que réussi. N’hésitez pas à vous lancer 😉

Et dès demain, parce que je vous ai abandonnés bien trop longtemps (mais z’avez vu, y a plein de nouveaux dans la liste des blogs à visiter !), le récit et les photos d’un vrai mariage que j’ai adoré !

« Admets que ton mariage ne fait pas rêver ! »

Voici l’élégante injonction qu’une vague copine m’a adressée aux débuts des préparatifs, apprenant entre autres que l’alliance de l’Homme qui danse était en bois.

Ma réponse est donc tardive, mais je n’aime pas réagir à chaud – j’aurais été injuste.

Primo, il ne s’agit pas de mon mariage, mais du nôtre.

Deuxio, je conçois tout à fait que notre mariage ne te fasse pas rêver. Je conçois aussi que le mariage en général ne fasse pas rêver un certain nombre de personnes, et c’est leur droit le plus strict. Autant je voudrais que tout le monde (notamment les couples homosexuels) ait droit au mariage, autant j’aimerais que personne ne sente de « devoir de se marier ».

Tercio, si, notre mariage fait rêver. Nous d’abord. Et d’après les retours que nous avons eu des invités, d’après les nombreux mails et commentaires reçus ici et ailleurs, pas seulement ! Ici ou là, il y a même des couples qui disent « On va s’inspirer du mariage de la guinguette ». On est même cités – in extenso – dans un livre sur le mariage écologique.

Tu sais, je crois que quand on fait quelque chose parce que ça nous ressemble, avec son cœur, ça parle forcément à d’autres, qui s’y reconnaissent. Toi aussi, sûrement, ce que tu réalises fait parfois rêver autour de toi.

Je te remercie pour la piqûre de rappel que j’ai reçue de ta part, et je m’engage ici, si je parle de ce que j’aime, c’est-à-dire de fêtes simples, écologiques, participatives, de ne pas dénigrer ce que j’aime moins, ou pas.

Et merci Uhu aussi 😉

 

Pourquoi ce billet qui sonne peut-être un peu revanchard ? Simplement pour dire à tous ceux qui viennent par ici, et qui sont peut-être effrayés à l’idée de faire un mariage « peu conventionnel », ou qui appréhendent les réactions de leur entourage, que si cela vous ressemble profondément, cela ce sentira, et la fête sera belle. Et elle vous mettra des paillettes aux yeux, et aux yeux de ceux qui vous aiment.

Concours de mariage

Il y a quelques jours, j’ai effacé sur ce blog un commentaire concernant une émission de télévision d’une grande chaîne qui cherche des participants.

De plus amples détails me sont parvenus : il s’agit d’inviter 4 couples se mariant prochainement, d’organiser leur rencontre, puis que chacune des futures mariées soit invitée au mariage des autres … Il y aura un système de notation et le gagnant se verra offrir son voyage de noces par la production. Le jour J, 2 cameramen en costume seront discrètement présents ; les mariés seront interviewés 10 mn mais guère plus. Les 3 mariées invitées seront davantage suivies par les caméras …

Je trouve ce concept horrible. Démentiellement moche.

Une des nombreuses raisons pour laquelle je voulais un mariage simple (et je dis « je » parce que l’homme qui bouquine n’est pas concerné par cette raison là), c’est que je ressens très fort cet esprit de compétition entre les futurs mariés, et que, connaissant mes limites, je ne voulais pas m’embringuer là-dedans.

Je ne voulais pas me dire que notre musique était plus entraînante que celle du mariage de mes amis, ou ma robe plus princière que celle de ma cousine, le repas plus fin, la déco plus chic, la mariée plus mince … Bref, un mariage ne devrait pas être une compétition (d’autant que ça conduit presque tout le monde à faire plus ou moins la même chose, parce que ça se fait, et pas parce que ça leur correspond).

J’apprécie beaucoup aussi le sexisme de l’émission : les futures mariéEs se rencontrent, vont aux mariages les unes des autres, sont suivies … et éventuellement se notent les unes les autres j’imagine ? En plus des éléments de notation et de comparaison qui sont abjects à mes yeux, les hommes sont simplement écartés de leur mariage. C’est bien connu, nos futurs maris font ça pour nous faire plaisir, en vrai ils s’en foutent. Comme dit l’autre « Ne t’attends pas à ce que je te parle, parce que je suis une plante verte ».

Sans parler de l’exposition d’un moment intime … Oui, moi qui ait mis en ligne des photos et le récit de notre mariage, cela me choque. Les cérémonies de mariage sont des évènements à la fois public et intime, et ces deux facettes se modulent selon différents choix et mécanismes, à la disposition en grande partie des mariés. Qui on invite, où l’on se marie, ce que l’on met sur son blog ou sur les forums … Avec une telle émission, cette dimension d’intimité vous échappera. Et si jamais des promesses sont faites, n’y croyez pas : j’ai par ailleurs une petite expérience des médias, et je peux vous dire que ce qui sera filmé sera montré, selon des critères d’audience et non de respect de vos petites personnes, qui après tout ont signé un contrat (même s’il est illégal, vous n’empêcherez pas les images d’être diffusées).

Je suis énervée, c’est vrai. Alors même que ceux qui traînent leurs guêtres ici sont sans doute peu concernés …

Alors pour répondre à ce joli commentaire …

« Bonjour
Je suis françois
Je travaille pour une emission de TV
Nous réalisons actuellement une nouvelle emission sur les mariages

Bonjour, je n’ai pas la télévision, je n’aime d’ailleurs pas le mot d’émission qui est devenu une sorte de fourre-tout pour ce qui se fait de plus voyeuriste à la télévision (vous m’auriez abordée avec le terme documentaire, mon impression aurait été différente …).

et on recherche des couples qui vont se marier entre le 25 mars 2011 et le 21 mai 2011.

Mon époux et moi fêterons nos noces de coton, je vois que vous avez pris le temps de lire attentivement ce blog avant de commenter, merci de cette marque de respect.

Vous pourriez gagner le voyage de noce de vos reve !! (tout vous sera permis)

Oh la jolie carotte ! Vous n’avez pas une légère impression de mégalomanie ? Comment pouvez-vous tout me permettre ? Peut-être que notre voyage de noces de rêves inclut de dîner avec le Dalaï-lama, Paul Auster et Barack Obama, pouvez-vous vraiment nous garantir cela ? Ou c’est juste une façon de nous appâter pour finalement nous laisser choisir entre différentes destinations du Club Med ?

Nous avons déjà fait notre voyage de noces, et il consistait à aller voir des amis éparpillés en France. Un truc parmi d’autres qui ne s’achète pas …

Si vous souhaitez plus d’information, n’hésitez pas à me contacter
Soit par email en me laissant vos coordonnées à … »

 

Et je vois sur le blog de 10lunes qu’évidemment, on fait de même avec la naissance …  je ne devrais pas être surprise, c’est dans le sens de l’exposition grandissante de l’intime à l’œuvre depuis des années. Et pourtant …