« Laissez l’espace entrer au sein de votre union »

Le titre est tiré d’un texte de Khalil Gibran (archiconnu dans le petit monde des cérémonies laïques) que nous avions choisi parmi d’autres pour notre célébration.

Laissez l’espace entrer au sein de votre union.
Et que les vents du ciel dansent entre vous.
Aimez-vous l’un l’autre, mais ne faites pas de l’amour une chaîne.
Laissez-le plutôt être une mer dansant entre les rivages de vos âmes.
Emplissez chacun la coupe de l’autre, mais ne buvez pas à la même coupe.
Donnez à l’autre de votre pain, mais ne mangez pas de la même miche.
Chantez et dansez ensemble et soyez joyeux, mais laissez chacun de vous être seul.
De même que les cordes du luth sont seules pendant qu’elles vibrent de la même harmonie.
Donnez vos cœurs, mais pas à la garde l’un de l’autre.
Car seule la main de la Vie peut contenir vos cœurs.
Et tenez-vous ensemble, mais pas trop proches non plus :
Car les piliers du temple se tiennent à distance,
Et le chêne et le cyprès ne croissent pas à l’ombre l’un de l’autre.

Ces conseils, d’une certaine façon, nous les avons appliqués lors de la préparation et de la journée du mariage, dans un sens quelque peu détourné. Nous avons laissé de l’espace dans cette préparation, dans la mise en place, des espaces non remplis, où chacun pouvait laisser place à sa fantaisie, apporter sa touche personnelle.

Plusieurs fois, pendant les mois qui ont précédé le mariage, j’ai eu peur de ne pas en faire assez, d’en demander trop à chacun, que tout ne soit pas sous contrôle et que cela en devienne lourd, vide. (« J’ai » parce que l’homme qui est serein est serein). C’était un pari instinctif : mettre le plus gros en place, se concentrer sur la cérémonie, et laisser le reste se faire sans trop organiser.

C’est un peu comme pour l’écologie : on dit souvent que la nature a horreur du vide, mais elle habite ce vide qu’elle remplit (et annule). Un mur lisse n’abritera que quelques acariens, et encore. Les creux et les aspérités d’un mur en pierres sèches seront les repaires de la vie de la faune et de la flore.

Nous avions laissé plein de creux (comme le bouquet), et nos proches les ont saisis comme des invitations. Des jeux toute l’après-midi, dont nous n’avions pas prévu un seul (enfin si, mais on l’a oublié au magasin), une première valse en jeunes mariés là où nous pensions ne faire que des danses collectives, un atelier découpe de crudités, des nappes rouges et blanches, un superbe accueil de gazouillis lors de notre entrée, un morceau de musique intitulé … « Envie de mai », et même une « communauté de la guinguette » déjà en réflexion sur la prochaine célébration …

16 réflexions au sujet de « « Laissez l’espace entrer au sein de votre union » »

  1. Effectivement, texte très connu « dans le milieu », mais qui ne cesse de me laisser perplexe.
    Pour le prendre à la lettre, nous buvons presque toujours « à la même coupe » à table (ou prenons deux verres, un de vin et l’autre d’eau, et les partageons tous deux)…

    Et à part ça, très joli montage photo.
    Et ça me rassure sur les temps libres prévus tout au long du WE de mon mariage ; ne pas chercher à les combler, les invités le feront très bien par eux-mêmes😉

    • A la lettre, nous partageons souvent nos verres aussi (mais pas à table, je bois rarement en mangeant)
      Métaphoriquement, nous avons appris à ne pas être tout le temps dans notre petit cocon, et à ne pas chercher tout le temps à faire les mêmes choses, de la même façon et au même timing. Mais ce qui vaut pour nous (pour que l’homme qui aime la solitude, surtout pour répéter son harmonica, et la femme qui aime passer du temps en tête-à-tête avec ses amis, par exemple) n’est pas parole d’Evangile, même laïc !
      Nous cultivons ce qui nous rassemble mais aussi ce qui nous différencie, parce que l’un comme l’autre nous séduit je crois.

  2. Quel merveilleux texte … Si je l’avais trouvé, je l’aurais sûrement proposé à mon amoureux !🙂

    Pour le reste, tu me rassures, j’ai été à quelques mariages récemment et on s’était pas mal ennuyés entre les « temps forts » … Je pense qu’on va conserver les animations prévues mais juste  » à disposition de ceux que ça amuse », les autres feront ce qu’ils veulent … Merci !🙂

    • Pas toujours facile de lâcher prise, de laisser à chacun le temps de l’apprivoisement … mais avec tous ces moments forts en émotion, c’est bien aussi d’avoir des temps de « relâche » complète (certains ont fait la sieste !)

  3. Nouvelle cérémonie? QUELLE nouvelle cérémonie?? Rhaaaaa🙂🙂
    Pour le texte, je vous l’enverrai c’est prévu, mais….il est écrit vraiment différemment de ce que j’ai dit, tout comme la cérémonie entière, à vrai dire…Alors il ne faudra pas être trop surpris😉
    Des bises encore et encore🙂

    • Célébration, entendue cette fois non comme « cérémonie » mais comme « fête », tu peux respirer !
      On sera pas trop surpris, j’ai fait pareil avec ma déclaration, au point où, l’émotion aidant, je sais plus trop ce que j’ai dit …

  4. J’ai l’impression que l’ennui entre les temps forts vient parfois d’un manque d’info sur la suite et le timing.
    On ne se rend pas bien compte du « temps » qu’on a avant de bouger, que ça commence… Du coup les gens ne s’autorisent pas trop de se créer des choses.
    S’ils ont pu faire la sieste, c’est peut-être qu’ils savent que le repas était dans une heure par exemple et que c’était « quartier libre ». S’ils attendaient d’être peut-être photographié, peut-être de partir manger… ils seraient restés sur le qui-vive… non ?

    • Si, sans doute … En fait, la sieste et les jeux se sont faits d’eux-mêmes après la célébration laïque (riche en émotions) et avant le repas et le bal du soir …
      Et on n’a pas fait de photos posées, donc pas d’attente à ce propos😉

  5. Bonjour,
    je lis régulièrement votre blog mais c’est la première fois que je poste.
    J’avoue que j’ai d’abord eu un semtiment de rejet par rapport à ce que vous écriviez, pour me rendre compte ensuite que c’était plutôt des regrets qui m’animaient.
    Quand je me suis mariée il y a 11 ans, il était évident pour moi que je devais TOUT contrôler, j’ai donc tout organiser toute seule, je me suis créée MON mariage révé, sans tenir compte des avis et besoins des autres, même ceux de mon mari (oups ! ).
    Si c’était à refaire, c’est sûr, moi aussi, je laisserai de l’espace entrer !

    Je vous souhaite plein de bonheur en tout cas, et j’attends la suite de la description de votre mariage avec impatience !

    • Bonjour Adeline et bienvenue dans les commentaires … Merci pour le vôtre, assez troublant …
      Votre énervement de premier abord me touche, il me rappelle, à tort ou à raison, celui rencontré par ceux qui s’essaient à l’éducation non-violente … S’apercevoir « après coup » qu’on aurait pu faire les choses autrement n’est pas forcément facile.
      En même temps, j’ai parmi mes amies (ou mes copinautes) des (futures) mariées qui ont envie d’un mariage exactement à leur image et très préparé, et pourquoi pas ? Ce n’est pas ce que nous souhaitions, mais ça ne veut pas dire que ce n’est pas chouette !

      • bonjour, je suis tout à fait d’accord avec vous, un mariage très préparé -mais dans le bonheur de le faire, avec les autres – est aussi un chouette mariage.
        Avec le recul, je me rends compte que la préparation du mieux c’est faite avec violence,envers moi et les autres.
        Même si elle n’est pas forcément agréable, j’aime la lucidité que les années apportent sur les événements.
        Faire face à ce qu’on aurait fait autrement permet aussi de mieux se connaitre soi même.
        Votre blog y a participé, merci !

  6. Ping : Notre cérémonie laïque « Envie de mai

  7. Nous aussi nous avions choisi ce texte :)Il faut avoir une grande confiance dans les personnes à qui ‘lon confie la responsabilité de combler les vides. Vous avez apparement de ces personnes auprès de vous, c’est un très beau cadeau !
    Et a propos de cadeau au fait, tu ne parlais pas d’un projet particulier au service des autres ? Qu’en est il ?

      • Ah euh ben on va bien donner des coups de main à des amis dans des fermes cet été, oui. Après c’ets pas franchement un « projet », enfin on n’a rien construit en terme de projet.
        Faudra que j’en reparle un peu plus en détails, d’ailleurs🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s