Tout va bien

Comme un certain Petit Poison (qui porte pour cette fois bien mal son nom) semble s’inquiéter, je reviens en ce lieu un peu délaissé (y a des toiles d’araignées partout, mais c’est utile, elles empêchent les moustiques d’entrer), pour dire tout simplement que tout va bien.

Pas grand-chose à dire sur le thème du mariage en ce moment, la robe se coud (et même si j’ai quelques sueurs froides à l’idée qu’elle ne m’aille pas du tout, je me dis que j’achèterai une petite robe tout simple et vaï !), les amis sont (presque) tous prévenus, le faire-part se fait (merci l’amie d’enfa(n)ce), la cérémonie est bien avancée, les organisateurs-fées s’organisent,  il reste à commander les boissons, les bougies, le miel et d’autres douceurs …

L’homme qui danse lit, danse, écrit, fait la cuisine et mes massages. Moi je cours, je fête les 30 ans de l’amie d’enfa(n)ce, je dépose les premières graines de ma vie future, je m’inquiète, je cours encore, je vois en coups de vent heureux mes amis, j’oublie d’écrire des mails importants, je travaille, je cours, je dors et je rêve.

Alors, le temps de bloguer …

(Cela dit, comme je suis pleine de contradictions, j’ai bien envie de parler des définitions du luxe, et des réactions agressives à la simplicité. Mais une autre fois.)

Publicités

6 réflexions au sujet de « Tout va bien »

  1. D’ailleurs il faut que je te réponde, pour cette cérémonie 🙂
    Reposez-vous aussi, quand on entre dans l’hiver, il fait bon calmer le rythme. C’est pas moi, c’est les chinois qui le disent 🙂
    Des bises à vous 2 🙂

  2. Rholalaaa, la réputation d’anxieuse…!

    Malheureusement, c’est pas tout à fait faux. Il faudrait que je vous explique ça, tiens !

    Je suis contente que tout aie l’air d’aller si bien, et que votre mariage fasse son petit bonhomme de chemin presque tout seul.

    C’est beau la simplicité ! 😀

  3. La robe se coud… ***étoiles dans les yeux***
    C’est chouette de voir que tout avance doucement…

    Des réactions agressives à la simplicité?…
    Courage! C’est parfois difficile à vivre, mais dis-toi qu’au moins tu assumes tes choix et tu arrives à te regarder dans un miroir sans rougir…
    On ne peut pas plaire à tout le monde 😉

    Concernant les contradictions, ça ne changera rien à ta situation, mais sache que (malheureusement) tu n’es pas la seule…
    Signé Mia, (informatique ou papier?… Réponse non trouvée…)

  4. Salut les gens !

    Lilou : J’ai pas la télé, mais je note quand même, ça a l’air de parfaits films à chocolat chaud quand l’homme qui visite des fermes m’abandonne (lâchement, mais avec des chocolats chauds, ce qui compense)

    Floh : Les Chinois sont des sages, mais les vacances de Noël des sournoises, les moins reposantes de toutes.

    Petit poison rouge : J’aurais pas dit anxieuse, mais plutôt bienveillante (ou adorable). Mais je prends l’explication quand même !

    Mia : Bah, c’est la première « mauvaise » réaction, et ça vient de quelqu’un que je connais peu (et qui n’est pas invité). C’est juste qu’à chaque fois (parce que concernant notre mode de vie simple, on a régulièrement droit à ce genre de réactions par contre)(du genre : « vous avez pas de frigo ? mais pourquoi ? vous êtes saaales, comment vous conservez vos aliments alors ? »), à chaque fois donc, je me prends un méchant coup sur la tête. Et que là, vu qu’on parle mariage, c’est particulièrement sensible (qu’est-ce que ce sera quand on parlera enfant, cododo et hygiène naturelle …)

  5. J’ai appris (et ce n’était pas inné pour moi au début) à ne pas discuter avec certaines personnes des mes convictions, mes choix ou ma façon de vivre.
    J’avais du mal au début car quand on t' »attaque » (certains « attaquent » vraiment, y’en a d’autres qui sont plus « sympas », c’est plus dans la « curiosité »), t’as envie de te « justifier » ou d’au moins t' »expliquer » (sans forcément « chercher à convaincre »). Mais j’ai appris à savoir quand il fallait clôturer le sujet avec certaines personnes…
    Pas simple… Courage!

    PS : un enfant?! :smiley bouche ouverte:
    (Je reporte d’un an la décision d’avoir un enfant => je réduis mon empreinte écologique de 26 000 m2 (2,6 ha) par an.(Source : http://www.redefiningprogress.org))
    Hé oui, car il y a aussi les « plus que nous » (ou du moins « choix différent » de nous) à gérer :-))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s