Se marier autrement … mais encore ?

Le titre est un clin d’oeil à un ami qui n’a pas l’adresse de blog, ce qui manque de logique, du coup, j’explique. L’ami en question me faisait remarquer, qu’en gros, alternatif, ça ne veut pas dire grand-chose. Et malgré la qualité de pas mal de publications dont le titre est bâti sur le modèle « verbe à l’infinitif +autrement » (Grandir autrement, Elever son enfant autrement, Vivre autrement, Se marier autrement … je continue ?), force est de constater qu’il a raison : se définir par « autrement », c’est dire où l’on n’est pas (dans la norme) et non où l’on est – et les possibilités sont multiples !

Par exemple, en ce qui concerne, je ne sais pas, tiens, le mariage, se marier autrement peut vouloir dire : à 80 ans, en jeans et juste avec les témoins, en parachute, dans un parc d’attraction avec ses 800 meilleurs amis … voire tout ça à la fois, mais il faut de l’organisation.

En ce qui nous concerne, c’est peut-être le mot « simple » qui nous convient le mieux ; à part pour ce qui est du nombre d’invités (130 au dernier recensement) , nous cherchons à faire simple, à faire nous-mêmes (pas de prestataires de services).

Ce qui fait que lorsque je pense à ce mariage, le mot qui me vient le plus souvent, c’est … « sans » ! Un mariage sans traiteur, sans photographe, sans menu, sans liste de mariage, sans sono, sans DJ, et sans église …  Du genre Michel-Ange, « J’ai vu un ange dans le marbre et j’ai seulement ciselé jusqu‘à l’en libérer. »

Mais comme je l’ai déjà dit ailleurs, la simplicité volontaire ne consiste pas seulement à enlever mais tout autant à inventer !

Alors, je reprends,

un mariage sans traiteur, mais avec une auberge espagnole, les plats des amis, le pain cuit au four à pain par notre voisin, les boissons achetées directement aux producteurs, les tartinades maison ;

un mariage sans photographe professionnel, mais on sait que qu’il y a de très bons photographes amateurs parmi les invités,

un mariage sans menu, euh … ben oui, juste sans menu ! avec plein de surprises, donc.

un mariage sans liste de mariage, mais avec plein de cadeaux de participation des invités, à commencer par les petits plats ;

un mariage sans sono ni DJ, mais avec au moins un groupe de musique traditionnelle, sinon deux, et peut-être un autre de battucada, et des musiciens épars, de la musique manouche au chant lyrique … tous ces gens-là faisant partie des invités ;

un mariage sans église, mais nous construirons une cérémonie qui nous ressemble, nous choisirons des textes, il y aura de la musique, peut-être des bougies …

Un beau jour de notre vie !

——————–

Les droits d’auteur s’appliquent à toute oeuvre de l’esprit, quels qu’en soient le genre, la forme d’expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur des supports payants sans l’accord de l’auteur. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d’un article sur des supports gratuits (blogs, forums notamment) en citant « Envie de mai, enviedemai.wordpress.com » et l’auteur (sous son nom réel ou pseudonyme) de l’article ou du message.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Se marier autrement … mais encore ? »

  1. Bonjour !

    J’ai relu plusieurs fois cette note, parce que je la trouve très juste. On ne se connait pas, mais tout a l’air si limpide dans tes propos, je pense que ça ne peut qu’augurer une préparation de mariage zen, et un mariage heureux et généreux ! 😉

    Je constate que vous avez choisi d’aller bien plus loin dans votre démarche que nous. Je vous tire mon chapeau (et celui de l’Homme Chocolat, tiens, au passage) ! Je pense que nous n’aurions pas fait ce choix, même si nous n’avions pas privilégié une relative facilité d’organisation : on est partagés entre l’envie de profiter de ce jour pour « nous lâcher », faire quelques extravagances, et le respect de nos convictions !

    En tout cas je vous souhaite tout plein de bonheur, d’idées, de sourires. Et à bientôt !

    • Coucou petit poison, c’est sympa de te voir ici, je furète sur ton blog depuis quelques semaines maintenant !

      Tu sais, je n’ai pas l’impression, ni qu’on se prive niveau extravagances (130 invités boudiou !) (enfin y a bien un truc par rapport à la robe, mais j’y reviendrai), ni d’être particulièrement sereine (là je parle au singulier, l’homme qui danse étant le calme incarné en ce moment) … mais heureuse, ça !

      A bientôt pareil 😉

  2. Huhu, alors ça ça me fait bien plaisir, on se sentait un peu seuls avec l’Homme Chocolat … C’est pour ça que nous avions décidé de partager notre expérience.

    J’aime énormément votre blog, parce que je retrouve des préoccupations qui me touchent, mais sans agressivité envers les gens qui n’ont pas cette envie-là, et que vous faites preuve à mon avis d’une vraie capacité à repenser votre façon de vivre, y compris dans votre union.

    Vivement qu’on y vienne, à cette robe (je suis ultra curieuse 😉

  3. J’en parle tout à l’heure ou demain, du coup 🙂
    Enfin plutôt demain, finalement.

    On a tout à fait la même démarche en e qui concerne le fait de parler mariage dans un blog, je pense (sauf que moi, j’ai créé ce blog à part pour cela, je ne voulais pas l’intégrer à mon blog général, du moins dans un premier temps)

  4. Bonjour Envie de mai! Je lis votre blog depuis quelque temps et je l’aime beaucoup! Je choisi cet article pour vous laisser ce commentaire un peu général car il me touche tout particulièrement: votre vision du mariage (et de la vie d’après ce que j’ai pu en voir) ressemble tellement à la mienne! J’ai aussi deux chats, le goût d’une vie simple et centrée sur le partage, l’envie d’un mariage « sans »… Comme le dis madame tartine, vos mots sont limpides, et je vois que je ne suis pas la seule à me retrouver dedans. D’après ce que j’ai pu voir sur la Blogosphère, j’ai l’impression que nous sommes nombreuses (sous l’influence outre-atlantique?) à repenser l’institution du mariage et à vouloir quelque chose qui nous ressemble: plus écolo, plus durable, plus simple et moins « commercial »… Plus de DIY, plus de partage, plus de respect de l’environnement, l’arrivée triomphante des cérémonies laïques: le glas de l’individualisme consumériste? Je l’espère, et quand je lis votre joli blog et d’autres (bien sympa aussi), ça me redonne de l’espoir! merci et profitez bien (j’ai cru comprendre que nous étions à J-4!!) 😉

    • Coucou mademoiselle K !

      Ca t’ennuie si on se dit tu ?
      Merci pour tous ces points communs que tu relèves, je m’y reconnais bien (sauf le DIY, nous c’est plutôt le « pas-do-it-du-tout » !)
      Tu ne mets pas le lien vers ton blog, c’est exprès ? Parce que j’avais bien envie de l’ajouter à ma blogroll, j’ai hâte de lire tes propres billets sur le sujet ! (je suis tombée sur ton blog via le lien que tu y a laissé vers le mien).

      • Coucou! Non pas de problèmes pour qu’on se dise « tu », bien au contraire!! Bon en fait le non-lien vers mon blog, c’est pas exprès, c’est juste que je sais pas le faire!!
        Attends j’essaye un truc: je le mets dans « site web » juste en haut, ça marche??
        (Je suis encore très nulle en subtilités de blogs)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s